De passage

Aujourd’hui, je ne fais que passer pour vous accrocher avec du Stephen King et vous quitter avec du Tim Burton

« Comme les angoisses des adultes paraissent ternes a cote des terreurs que chaque enfant retrouve le soir; dans l’obscurité de sa chambre; sans espoir d’être compris de personne excepte d’un autre enfant ! Il n’y a pas de thérapie de groupe; pas de cure psychanalytique; pas d’assistance sociale prévues pour le gosse qui doit; nuit après nuit; affronter seul la menace obscure de toutes ces choses qu’on ne voit pas mais qui sont la; prêtes a bondir; sous le lit; dans la cave; partout ou l’œil ne peut percer le noir. L’unique voie de salut; c’est la sclérose de l’imagination; autrement dit le passage a l’état adulte. » [S. King]

————

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s