La Dispute: Fuite de mots

 

Les mots sortaient Tous plus forts les uns que les autres.

Ils étaient violents, pesaient lourd à l’intérieur de nos bouches. Ils claquaient contre nos dents et sortaient brutalement, dénoués de tout sens. C’était une guerre, les mots se rentraient dedans, ils s’enlaçaient puis montaient en tourbillonnant dans le ciel.

Le soleil ne pu faire face plus longtemps. Les nuages d’insultes et de reproches le remplacèrent in extremis.

On ne pouvait pas les contrôler, il fallait avoir le dernier mot. Argumenter pour prouver qu’on avait eu plus mal que l’autre.

Nos cœurs respectifs se mélangeaient aux mots. Laissant un trou béant au centre de nos corps.

Il faudra des centaines de petits gestes pour panser cette blessure.

Des milliers de mots pansements, de câlins sparadraps pour que les trous se referment, que nos cœurs ne soient plus à vif, qu’ils reprennent leur place.

Il faudra repousser les nuages, réapprendre à se voir, retrouver la confiance, renouer des liens pour tenter de tout recoller.

Mais surtout, il faudra espérer ne pas trop avoir lacérer nos cœurs dans le conflit.
Pour que ce trou d’obus électrifié puisse un jour se refermer et que l’histoire ne s’achève pas au cœur d’une tempête, de larmes et de cris.

——
Prendre une image sans autorisation, ça s’appelle du vol, demandez moi avant
Publicités

5 commentaires

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s