Histoire de poissons

couloir

Jour après jour, pas après pas,
Je laisse traîner des choses à droite, à gauche.
Des cauchemars ou des petits bouts d’étoiles,
Je fabrique des croques mitaines et des génies pour tenir compagnie à ceux qui me hantent la nuit.
Je monte dans des trains fantômes pour surfer sur les nuages

Tout ça parce que…

Peut être qu’un jour, les poissons nageront dans le ciel.

——
Prendre une image sans autorisation, ça s’appelle du vol, demandez moi avant
Publicités

6 commentaires

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s