Trans-Port

metro-1

Saisir un instant

Monter à bord d’une boite de conserve hantée

Dans une vieille fête foraine abandonnée

Au cœur d’une fourmilière

Dont les bâtiments veulent rayer les nuages

Fermer les yeux un moment

Pour réinventer la réalité

et sentir le vent souffler

Le début d’une tempête

A l’intérieur de sa tête

La transformer en rêve

Onirisme…

——
Prendre une image sans autorisation, ça s’appelle du vol, demandez moi avant
Publicités

2 commentaires

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s