Démons intérieurs

incas

Il pleut et l’orage raisonne …
Il gronde de plus en plus fort. Je ne sais pas très bien s’il est à ma fenêtre ou à l’intérieur de ma tête.
Nuit après nuit, mon sommeil est agité, j’enchaine les mauvais rêves. Je te vois toi, puis moi… sans toi… tu disparais…
Je me retourne, enlève ma couette, la remet. Je me bats contre mon oreiller. Je me réveille en sursaut, j’ai soiffe. Je bois et retourne dans mes cauchemars.
Mes démons sont de retour. Ils font la fiesta, prennent l’apéro, font des concours de grimaces et leurs rires font écho aux battements de mon cœur.

Mes idées s’embourbent, la brume prend l’apparence d’un voile noir qui s’étale et enlace mes neurones. Mes heures de sommeil diminues et parallèlement à ça, les minutes de mes jours deviennent monotones. L’horloge se met à tourner à l’envers…
Les voix reviennent, elles me parlent, mes démons veulent sortir faire un tour. Je fais les cents pas dans mon appartement, et mon corps tremble…
Leur retour à un gout de remake de film d’horreur type série B…
Je dois parvenir à me calmer,
Résister… lâcher du leste sans leur laisser le contrôle.
Surtout, je ne dois rien laisser paraître…
Essayer de dormir, me lever, aller travailler, puis les laisser s’exprimer… un peu… pas trop… pas tout le temps…

——
Prendre une image sans autorisation, ça s’appelle du vol, demandez moi avant
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s