Bonhommes de plomb

bonhommes-de-plomb

J’ai croisée un groupe de Bonhommes de plomb
Ils profitaient du soleil d’octobre pour se prendre pour Zidane
Prisonniers à jamais de leur table creuse
Se remplissant jour après jour des traces de l’automne
Trop lourds, jamais ils ne pourraient s’y envoler
Car alors, inlassablement ils seraient attirés au sol par leur pied

Suite à cet rencontre quelque peu fortuit et au discours irréaliste tenu par certains de ces personnages,
La seule question qui me vint fût: Comment ne pas perdre la tête?

——
Toutes les photographies, images et textes sous lesquels s’affiche cette phrase sont considérés comme des œuvres de l’esprit et dans ce sens comme propriétés intellectuelles protégées par le droit d’auteur. Pour plus d’informations: Legifrance 
Publicités

10 commentaires

  1. Pourtant je me souviens qu’il y a fort longtemps, ils faisaient parfois plusieurs tours de suite, très très vite, soulevant immédiatement une volée de protestations : pas le droit ! Merci bien, Sharlen, pour avoir réveillé ces souvenirs anciens !

    J'aime

  2. Il est si agréable de la perdre parfois. Je m’imagine petite fourmi en train de courir sur cette table ensoleillée d’automne entre les pieds suspendus des joueurs de plomb. Je leur chatouillerais bien les pieds de mes petites antennes.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s