Chocoladomancie

chocoladomancie

Aujourd’hui en me baladant vers chez moi, je suis tombée sur une drôle de maison.
Entièrement en pierre, elle semblait vouloir régner sur un jardin ou seule la pagaille avait jusqu’à présent le contrôle. L’herbe était trop haute et les rosiers grimpants désiraient taper l’incruste à l’intérieur du bâtiment…
Me disant que cette baraque ne pouvait être qu’abandonnée, je pris la décision d’ouvrir le petit portail pour commencer une inspection détaillée des lieux… Le tour étant rapidement fait, une petite voix m’encourage à rentrer à l’intérieur. Je me place face à la porte d’entrée et prend soin de frapper, espérant ainsi faire fuir les potentiels fantômes qui s’y seraient installés.
Étrangement, la porte s’est ouverte et une vienne dame se tenait maintenant devant moi. Lui faisant face quelque peu gênée, je cherche à justifier ma présence, lui montre mon appareil photo, lui explique que je suis nouvelle dans le quartier et que je pensais que la maison n’appartenait plus à personne. Elle me répond d’une voix pleine de mystère qu’elle m’attendait, que je suis la bienvenue si je souhaite boire quelque chose et que je ferais mieux d’accepter car de toute manière, il va se mettre à pleuvoir d’un moment à l’autre. Non habituée à squatter chez les vieilles dames, je me laisse convaincre par ce dernier argument.
A l’intérieur on dirait la tente d’une vieille diseuse de bonne aventure, des talismans chamans à tête de lutin me scrutent de chaque mur, des livres anciens s’empilent dans tous les recoins du salon et le canapé sentait le vieux cuir ramolli.
Je m’y assois en attendant mon hôte. Elle ne tarde pas à revenir avec une tasse de chocolat chaud… Trop polie et embarrassée d’être là, je n’ose lui dire que je n’aime pas ça. Le silence s’installe et la vieille à l’air impatiente de me voir achever sa mixture au chocolat et au lait. J’ai d’ailleurs à peine le temps d’avaler la dernière gorgée qu’elle se jette dessus…
Elle la regarde intensément, comme si elle espérait faire un trou au fond avec ses yeux. Je l’observe sans trop comprendre ce qui lui arrive, m’inquiète de son état de santé quand elle commence à marmonner des mots sans véritable liens. Son débit de parole s’accélère alors, elle parle de la nuit, d’un unijambiste, d’une bicyclette verte, d’un tapis orange et de beaucoup d’autres choses que je ne saisis pas…
Je la fixe du regard et espère une blague de sa part mais non… Elle s’arrête net, me regarde et me demande si le chocolat était bon. J’essais de glaner des informations sur ses paroles mais elle ne semble pas vouloir m’en dire plus… La pluie s’étant arrêtée, elle se lève, me presse d’en faire de même et me raccompagne lentement à la porte.
Je sors, traverse la rue avec l’idée de m’installer dans le parc d’en face afin de réfléchir à une conclusion sur ces étranges indications, mais rien ne vient…

Je n’avais encore jamais rencontré de personne capable de lire dans les traces de chocolat chaud, mais je dois avouer que cette science m’a l’air bien moins précise que la cafédomancie ou la tasséomancie…

——
Toutes les photographies, images et textes sous lesquels s’affiche cette phrase sont considérés comme des œuvres de l’esprit et dans ce sens comme propriétés intellectuelles protégées par le droit d’auteur. Pour plus d’informations: Legifrance 
Publicités

6 commentaires

  1. Et moi, avant même que tu ne l’aies bu ce chocolat, en lisant déjà dans le crémât, j’aurais pu te parler de la France, de l’Espagne et de l’Italie… Ne les vois-tu point ces pays, ma soeur? Dans la partie gauche du liquide mousseux? Sans doute est-ce un reflet de ton âme bohème, qui rêve de ces ailleurs pleins de promesses…Puis j’aurais fait aller mes doigts au-dessus de la tasse, et je t’aurais parlé d’amour dans des contrées lointaines, de voyages en tes terres intérieures… Et je ne te l’aurais pas fait boire puisque j’y aurais vu aussi que tu n’aimes pas le chocolat chaud…

    Sans blague, belle histoire. J’aurais bien aimé la vivre.

    Aimé par 1 personne

    1. Je crois que la prochaine magicienne qui j’irais voir ça sera toi. Cette âme bohème que tu m’accordes je la partage avec toi quand je te lis et t’entends parler de tes propres voyages. En tout cas ton petit mot me touche sincèrement, au plaisir de t’entendre me parler de toutes ces choses =)

      A bientôt

      Aimé par 1 personne

  2. Très intriguant, peut être vous a-t-elle fait boire un philtre magique d’immortalité ou de transformation en grenouille dont les effets ne se feront sentir que dans quelques jours ? Ou un philtre d’amour pour que vous tombiez en pâmoison devant la première personne que vous croiserez à une heure précise ? hum, hum… tenez nous au courant !

    Aimé par 1 personne

    1. J+3 depuis cette aventure et je ne suis toujours pas une grenouille, c’est bon signe. Je ne manquerais pas de faire passer le mot si je constate un changement….. Groua…..
      A bientôt Francis et merci de ta visite =)

      Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s